L’Huile essentielle d’Herbe des Rois® : un précieux atout pour chacun en période de distanciation sociale.

L’Huile essentielle d’Herbe des Rois® : un précieux atout pour chacun en période de distanciation sociale.

Dans ces temps où il est si facile de perdre son sang froid, où le stress est quotidien et parfois difficile à contrôler, utiliser l’huile essentielle d’Herbe des rois ® est une bénédiction. Retour au calme et à l’équilibre assuré !  Mais se cache derrière cette puissante action apaisante bien d’autres propriétés très surprenantes !

La technique d’exploration sensorielle

Cet article est écrit à partir d’une étude olfactive par l’approche sensorielle de quelques gouttes d’huile essentielle sur une touche de parfumerie. Dans cette approche, le but est d’obtenir par une olfaction longue et minutieuse des informations sur les propriétés thérapeutiques d’un extrait végétal. Une olfaction pratiquée par des personnes entraînées dure en moyenne entre 45 minutes et une heure.
Ce travail est issu de la compilation des olfactions d’un groupe de 4 femmes phytothérapeutes entraînées à l’étude des huiles essentielles par l’approche sensorielle. Nous n’avions jamais étudié cette huile essentielle et nous avons été très séduites par ses effets thérapeutiques très utiles dans une pratique en cabinet.
Les informations livrées ici demandent à être approfondies à un niveau thérapeutique de terrain.

Je sais que certains iront directement à la fin pour voir les applications possibles mais prenez le temps de lire ces lignes. Le vrai travail est là ! Dans ce nouveau paradigme de recherche où l‘intériorité individuelle devient un outil d’exploration fiable.

Un peu de botanique:

L’Herbe des Rois® est une huile essentielle extraite de Pterocaulon decurrens (L.) S. Moore famille des Astéraceae.
On la retrouve aussi sous l’homonymie: Neojeffreya decurrens (L.) Cabrera (1978)
Endémique de Madagascar cette plante annuelle, messicole, est aussi présente à L’ile Maurice, à l’Ile de la Réunion, aux Comores.
Elle « porte le long de ses tiges des feuilles formant comme des ailes. Elle affectionne les régions peu humides et révèle pleinement sa floraison en saison sèche. » © Simon Lemesle, extrait du livret  » Huiles essentielles et Eaux florales de Madagascar, guide pratique d’une aromathérapie innovante, 4ème édition ».

Son huile essentielle est obtenue par distillation à la vapeur d’eau des parties aériennes.

 

Un lien particulier à la lumière

L’odeur de tête est enivrante terre et bois suivi de notes fruitées ou florales d’agrumes. Légèrement poivrée.
Elle tombe rapidement dans l’oropharynx et les poumons. La respiration est prise en charge, les poumons se détendent, le rythme respiratoire est calmé.

Une lumière particulière est associée à cette huile essentielle, crue, vive chaude, solaire. Comme magnifiée par la présence de l’océan Indien. On y voit les grandes étendues ultramarines, le soleil brulant.
On retrouve dans l’Herbe des Rois® cette luminosité exacerbée commune à d’autres huiles essentielles de Madagascar  notamment le Ravintsara ou le Saro.

Il y a une identité lumineuse particulière à chaque terroir mais les plantes médicinales et aromatiques originaires des îles comme la Corse ou Oléron ou Madagascar sont porteuses d’une force de plus liée au rayonnement solaire se reflétant dans la mer ou l’océan. Ces forces lumineuses livrent une grande beauté dans l’olfaction.

Action sur la posture

On pourrait aussi titrer ce paragraphe: « Vivre dans sa verticalité« .

Faire une olfaction d’Herbe des Rois® c’est sentir son corps pris en charge au niveau de sa structure osseuse. Du sommet du crâne au bassin on est ancré dans un axe Ciel-Terre. Le corps est repositionné, grandi par une posture solidement verticale.
Il n’y a pas de sensation d’élévation intérieure, l’action se fait de haut en bas par « descente » de la lumière dans le corps. Une action tout à fait inverse de certains conifères ( Pruche, Pin cembro, Pin blanc du Mexique) qui tendent à élever dans la lumière, à faire passer d’un lieu à un autre.

Ici c’est le corps qui est habité dans sa densité, sa force, son poids.
Le sommet de la tête est conscientisé, picotements, sensation de porter un poids sur la tête. Tel un souverain, une souveraine portant une couronne avec dignité.
On retrouve la même perception de « couronnement » que lors de l’olfaction de l’huile essentielle de Laurier noble (Laurus nobilis). Une verticalisation liée à la notion de courage, de leadership individuel.
Mais avec l’Herbe de Rois® il y a une profondeur de plus, une complexité due à la famille botanique des Astéraceae beaucoup plus haut dans l’arbre phylogénétique et donc d’apparition plus récente que la famille des Lauraceae.
On se sent grandi en dignité, en fierté d’être soi par personnification de quelque chose de plus haut que soi. En un mot sa Souveraineté individuelle !

Chez certaines personnes sensibles cette huile essentielle peut permettre, tout comme l’huile essentielle le Laurier noble une ouverture du 3ème œil, et une augmentation des capacités intuitives.

Action de détente

Après la profonde sensation d‘ancrage dans le bassin et dans la Terre. On est gagné par un état de calme et de relaxation.
On se détend avec une grande présence à soi-même. On lâche les pensées parasites et les zones de tensions physiques cèdent certainement sous l’effet de 30% de Sesquiterpènes (Béta-caryophyllène, alpha-humulène…). Ces terpènes à 15 atomes de carbone sont utilisés dans les pathologies inflammatoires ou allergiques on les retrouve en quantité dans les cèdres de l’Atlas et de l’Atlantique, le millepertuis, le houblon, le sapin baumier…
A ce moment de l’olfaction nous avons été surprises par une propriété étonnante de cette huile essentielle : une action sur la mémoire .
Un coup de balai dans l’histoire émotionnelle personnelle.  Les émotions de mal-être, chagrins, nostalgies, souffrances morales sont évacuées. Comme sous l’effet d’un vif courant d’air les schémas anciens se détachent, un nettoyage émotionnel cellulaire se fait.
On ressort de cette olfaction régénéré. On accède à plus de Joie.

Ce n’est pas l’action cathartique de remontée à la conscience des traumas psychiques anciens que l’on peut observer avec l’usage de l’ Hélichryse de Corse du Sud . Non !  Ici c’est plutôt un coup de vent dans les corps subtils les plus « denses » :  corps éthérique, corps astral, corps mental. C’est une « vidange » des tourments émotionnels du passé qui provoque une libération et un sentiment de grand nettoyage voire de pureté.

Propositions d’usages thérapeutiques

C’est une plante majeure de la trousse de secours émotionnelle

  • Pour les états de grand stress :
    Nous avons décrit les puissants effets sur la psyché de l’huile essentielle d’Herbe des Rois®.  Elle permet un retour à soi, une reprise de contrôle. Une détente. Elle calme le spasme. Elle sera donc d’une très grande utilité lors de :
    choc émotionnel,  accident violent, anxiété, crise de spasmophilie, troubles nerveux.
    De par sa capacité à maintenir puissamment dans une verticalité digne, elle est de mon point de vue particulièrement indiquée dans la période  de distanciation sociale que nous traversons actuellement.
  • Action de purification dans les cabinets de thérapeutes :
    Cette huile essentielle peut être d’une grande utilité pour éliminer les pollutions énergétiques liées au travail de dégagement de mémoires lors de soins énergétiques. Soit en pulvérisant l’hydrolat en brume dans l’aura du client soit en pulvérisation dans la salle de soin.
  • Action protectrice pour les thérapeutes :
    Dans la continuité de l’action précédente on peut très aisément l’utiliser comme dépolluant de l’aura énergétique du thérapeute lui-même.

Autres usages confirmés par la pratique:

Simon Lemesle du Laboratoire Astérale qui a découvert les merveilleuses propriétés de cette plante et la met à disposition des patients et des thérapeutes depuis 2006, a eu la gentillesse nous préciser d’autres effets majeurs de cette plante. Dans un esprit de faire connaitre ce magnifique remède je vous les transmets ici :

  • L’huile essentielle d’Herbe des Rois® peut aider à l’élimination des toxines pouvant-être à l’origine de certaines inflammations articulaires voir même provoquer une crise d’élimination de ces toxines. Il s’agit d’une plante extrêmement purifiante tant au niveau articulaire que digestif ou génital.
  • Récemment ses applications ont été élargies au traitement de pathologies du système nerveux telles que les conséquences neurologiques de la maladie de Lyme.
    © Simon Lemesle, extrait du livret  » Huiles essentielles et Eaux florales de Madagascar, guide pratique d’une aromathérapie innovante, 4ème édition « .

Mode d’administration :

L’huile essentielle est très concentrée : elle s’utilise diluée dans une huile neutre et sèche type huile de Jojoba. En application sur la peau au niveau du Plexus solaire, au creux des poignets, dans le pli du coude ou dans le cou pour un effet sur la psyché. Ou directement sur la zone douloureuse à traiter pour son effet antiinflammatoire.
Une goutte par application suffit. A répéter si besoin dans la journée.

Pour un usage plus commode pour les personnes peu habituées nous vous conseillons l’usage plus aisé de l’hydrolat (ou eau florale) en spray. Les doses recommandées par voie orale sont de 8 pulvérisations, directement sur la langue, deux fois par jour.

Précautions d’emploi :

  • Nous avons remarqué un puissant effet sur la sphère gynécologique avec tension ovarienne et utérine, confirmé par la présence d’un pool de plus de 2.5% de Sesquiterpénols (nérolidol, eudesmol, guaiol…).
    Ces alcools à 15 atomes de carbone que l’on retrouve dans les huiles essentielles de Néroli, Camomille romaine, Niaouli ont habituellement des propriétés hormonales de type « oestrogen-like ».
    Par souci de précaution nous vous déconseillons l’usage de cette huile essentielle pour les femmes hyper-œstrogéniques présentant des mastoses, des endométrioses, des fibromes mais aussi celles présentant des cancers hormono-dépendants.
    Mais chacun prendra ses responsabilités.
  • L’effet sur la psyché est important et puissant. Cette huile essentielle est donc déconseillée chez les personnes sensibles ainsi que chez les enfants.

Conclusion :

L’huile essentielle d’Herbe des Rois® est une magnifique découverte et nous remercions la Société Astérale de la mettre à disposition des thérapeutes de tous ordres.
Une fois de plus la flore malgache nous gratifie d’un joyau qui j’en suis certaine ne verra pas les dérives de production que connaissent d’autres plantes de l’ile grâce au travail conscient de Simon Lemesle, de son épouse Kelly et de leur équipe.

Vous retrouverez ce magnifique remède en huile essentielle ou en hydrolat sur le site Astérale®.
Nous espérons vous avoir donné l’envie de découvrir ce merveilleux remède. Si rare et si original.
Si vous souhaitez découvrir d’autres remèdes originaux, je publie régulièrement des explorations de plantes médicinales par l’approche sensorielle. Je vous  propose de vous inscrire à ma newsletter en téléchargeant mon e-book gratuit pour rester connecté et recevoir toutes mes nouveautés, évènements et ateliers.

 

POUR ALLER PLUS LOIN:
* vous pouvez me poser une question ou écrire un commentaire ci-dessous.

* Téléchargez mon E-book gratuit « Mes 6 plantes de la pharmacie familiale » et recevez mes infolettres et toutes les nouveautés, évènements et ateliers.

*Prenez rendez-vous pour une consultation ou un coaching .

 

 

Bulletin Énergétique Septembre 2019 : Tempête énergétique de la rentrée 2019. Comment garder le cap avec l’huile essentielle de Laurier noble?

Bulletin Énergétique Septembre 2019 : Tempête énergétique de la rentrée 2019. Comment garder le cap avec l’huile essentielle de Laurier noble?

Vous avez surement remarqué combien cette rentrée est bouillonnante. La course aux inscriptions dans les clubs de sport et les activités artistiques, le corps qui s’adapte mal aux nouveaux rythmes mais surtout cette difficulté de fixer son attention comme si les pensées nous échappent. Pour ma part je me sens dans une brume indécise. Alors j’ai décidé de vous parler de l’huile essentielle de Laurier noble qui dans cette période peut nous soutenir.

Mais que se passe-t-il en ce moment?

Les astrologues parlent de la pleine lune des moissons ( celle de cette année était le 14 Septembre 2019) en disant qu’elle est « confuse, instable et très émotive« . Pour ma part je reçois en consultation des personnes en trouble profond. Elles ont envie de changer de  vie, veulent déménager, envoyer leur travail par dessus bord et ne savent pas par quel bout commencer… et si on commençait par le mari?.. Ouf! Mais ce que j’observe en tant qu‘énergéticienne ce sont des corps subtils extrêmement perturbés parcourus par des tourbillons énergétiques ressemblants à des vagues sur une mer en « avis de tempête« . Les idées sont confuses, la concentration fait défaut. Le souffle est haut, rapide et le cœur bat la chamade. Le manque d’ancrage est évident.
De mon point de vue, nous sommes tous à des degrés différents atteints par ce phénomène. Personne n’y échappe.

La nature a mis le remède à côté du poison: l’huile essentielle de Laurier noble

Dans de tels cas je cherche toujours à m’accompagner avec une huile essentielle. Il n’est pas nécessaire d’affronter ça toute seule et le monde végétal est tellement plein de ressources.

J’ai choisi l’huile essentielle de Laurier noble. J’en ai fait maintes fois des olfactions par l’approche sensorielle. Je vais brièvement vous brosser les vertus qui chez ce grand être me guident vers ce choix.

Tout d’abord son élan naturel vers les voies respiratoires et le cœur

Il m’ouvre la respiration, la calme, la rafraichit et la régularise. Une fois la respiration stabilisée le cœur est pris en charge doucement dans un ralentissement bienfaisant. La fraîcheur circule dans tout le thorax. Premier effet d’apaisement.

La notion d’ancrage et le travail sur le petit bassin

Assis sur une chaise vous pouvez sentir votre corps plus lourd comme faisant partie de la chaise elle même. Une pesanteur qui augmente la conscience corporelle, et permet de se verticaliser. Deuxième effet d’apaisement.

La clarification des pensées

C’est l’un des aspects les plus impressionnants du Laurier noble. Il permet de s’élever de trouver la clarté dans la brume du mental, d’ailleurs les pythies de Delphes en mâchait pour ouvrir à la vision intérieure et faire leurs prophéties.

Mettre de l’ordre dans ses pensées, les actions à poser, se positionner fermement, prendre des décisions difficiles. On peut parler d’une huile essentielle qui soutien la volonté, favorise le courage, l’action, bref le leadership individuel. Troisième effet d’apaisement.

Comment l’utiliser et accompagner son travail en ce moment?

Pour bénéficier des bienfaits de l‘huile essentielle de Laurier noble mettez en 1 ou 2 gouttes directement sur la face interne des poignets, frottez-les l’un contre l’autre et prenez au moins 5 minutes pour vous laisser envahir par cette odeur.
Renouvelez l’action 2 fois dans la journée. De mon point de vue au moins pendant les 2 ou 3 semaines à venir.

Respirez! Pratiquez la fameuse respiration abdominale que connaissent toutes les femmes qui ont fait une préparation à l’accouchement et les yogis.

Et pour les connaisseurs branchez votre appli de Cohérence cardiaque et détendez-vous en respirant en rythme au moins 3 fois dans la journée.

Pour vous lancer à votre tour dans l’exploration olfactive des plantes médicinales par l’approche sensorielle, je propose des formations que vous pouvez retrouver ici et

Faites moi part de vos expériences et n’hésitez pas à me contacter avec la page contact.

 

 

 

Qu’est-ce que l’approche sensorielle des huiles essentielles ? Pourquoi et comment la pratiquer ?

Qu’est-ce que l’approche sensorielle des huiles essentielles ? Pourquoi et comment la pratiquer ?

L’approche sensorielle est un plongeon dans le secret de l’odeur d’un végétal ! C’est une méthode d’observation qui remet l’humain au centre de l’exploration du phénomène scientifique. C’est aussi un outil moderne et performant de connaissance de l’aromathérapie.

L’approche sensorielle : Une méthode d’observation !

L’approche sensorielle est un moyen d’observer une huile essentielle à travers son odeur.

Elle est issue d’une profonde recherche philosophique pour repenser les procédés scientifiques d’observation qui s’origine dans les travaux de Spinoza (1632-1677) puis de Goethe (1749-1832) et trouve son chemin jusqu’à nous à travers les œuvres de Husserl (1859-1938), du mathématicien Alexandre Grothendieck (1928-2014) et des recherches de Christian Escriva (chercheur et producteur de plante médicinales) son inventeur.

Pour faire simple, l’observation analytique que nous connaissons, recherche une forme de vérité objective sur l’objet de l’observation par l’intermédiaire d’un appareillage qui est situé à l’extérieur.

Dans l’approche sensorielle l’observateur fait partie intégrante de l’observation, il devient pour ainsi dire l’instrument de l’exploration c’est une recherche liée à l’intériorité.
Nous ne cherchons plus l’exactitude, nous cherchons un contact intime avec un phénomène, une huile essentielle, une alcoolature…

La subjectivité est la base de cette démarche qui ressemble à une longue observation olfactive et méditative. C’est une olfaction consciente où la sensibilité personnelle est au centre du travail.

Ne nous trompons pas subjectivité ne veut pas dire amateurisme ou négligence. Ici nous sommes dans une démarche de recherche et de connaissance qui demande une forme de rigueur et discipline dans l’observation.

A quoi sert l’approche sensorielle ?

Au fond pourquoi se lancer dans une étude qui met le ressenti individuel et donc l’intériorité au centre de l’expérience plutôt que de continuer à mettre l’intellect en avant et pratiquer des analyses, apprendre par cœur des pages des manuels de Matière Médicale ou compulser à vie les nombreux ouvrages super documentés sur les huiles essentielles ?
La réponse est claire, pour éprouver le génie thérapeutique du végétal observé et s’en créer une représentation intime.

L’approche sensorielle est une observation directe. A travers l’« éprouvement » de l’odeur de la plante, je me forge ma propre opinion.
Elle me permet de comprendre le végétal contemplé. Comprendre au sens de « prendre avec », de faire mien une information qui reste gravée en moi à tout jamais. C’est un des aspects fascinant de la démarche, les perceptions sont fixées en soi, accessibles à tout moment !
Lorsque la sensibilité est entrainée, les affirmations de la tradition prennent vie, il est même possible d’observer des effets qui ne sont pas connus, pas décrits !

Comment pratiquer l’approche sensorielle ?

D’un point de vue purement pratique je mets donc quelques gouttes d’extrait (huile essentielle, alcoolature, extrait de gemmothérapie) sur une touche de parfumerie, je l’approche de mon nez puis je respire son odeur entre 40 et 50 minutes en me concentrant sur mes ressentis corporels, mes émotions et mes pensées.
Tous les extraits liquides de plantes médicinales sont observables de la sorte. Il suffit d’abandonner un temps les soucis du quotidien, d’être prête à recevoir et communiquer. Dans cet en-creux de moi-même, j’observe ce paysage illimité qu’est « le génie de la plante ».
Il est tout à fait captivant d’expérimenter combien un extrait peut porter d’informations.

L’entrainement assure le ressenti dans sa finesse. Notre capacité à l’abstraction en augmente la profondeur.

En général les observations se font en groupes. La confrontation intersubjective des images et sensations observées au sein du groupe, dessine un portrait homogène du végétal.
Comme le dit Mario Bunge (Physicien et philosophe des sciences) ici « l’intersubjectivité ne coïncide pas toujours avec l’objectivité, mais elle en est la condition ».
Les applications de cette technique sont nombreuses tant au niveau thérapeutique qu’au niveau de l’épineux sujet de la qualité des huiles essentielles et des extraits végétaux.

En conclusion l’approche sensorielle constitue un nouveau paradigme d’observation, c’est aussi un outil d’évolution professionnelle qui permet redonner du sens aux métiers de la santé en introduisant la Nature au cœur du soin.

Le Katrafay

Le Katrafay

Une approche sensorielle de l’huile essentielle de Cedrelopsis grevei Famille des Rutaceae

 

Le végétal

De la famille des Rutaceae dans laquelle on trouve aussi le genre Citrus du citron et autres agrumes, le Katrafay ou Cedrelopsis grevei endémique de Madagascar est la plante la plus importante de la pharmacopée malgache.
Cet arbre qui peut atteindre une quinzaine de mètres de hauteur pousse dans le Sud-Ouest de l’île. C’est une zone très sèche mais avec de fortes précipitations.

Traditionnellement on utilise l’écorce découpée en fines bandelettes roulées en boules puis séchées. Les boules séchées sont ensuite incorporées dans l’eau chaude du bain pour réaliser des décoctions où se plonge le patient.
L’écorce est récoltée sur des arbres sauvages par bandes d’une soixantaine de centimètres puis découpées en lanières et roulées.

Son bois très dur, connu sous le nom d’acajou blanc, est apprécié des ébénistes et des designer européens pour réaliser du mobilier d’extérieur, des huisseries… Localement, il sert à confectionner des habitations, des étais, des traverses de chemin de fer ou encore des pirogues…

Les fleurs du Cedrelopsis grevei comme celles de l’Ylang-Ylang s’épanouissent la nuit, les malgaches le nomme : « ……. ».

Mon approche sensible de l’huile essentielle de Katrafay,

Odeur fraîche liée à la couleur verte. Odeur de bois vert, écorce fraîche.

Des picotements dans la gorge, les oreilles et au niveau digestif font penser une activité de modération de zones inflammées.

Sensation de profonde recharge et d’ancrage puissant.

Tropisme pour l’appareil uro-génital.

Les pensées liées au présent ou au passé proche ne sont pas élevées, flottement, léger vertige, des sensations caractéristiques de la présence de l’élément eau très puissant dans ce végétal.

Un calme sérieux, profond, bienveillant mais autoritaire se met en place. Pas d’assoupissement.

Usages traditionnels,

Dans la tradition malgache s’utilise en décoction dans les bains pour les douleurs musculaires.

Communément utilisé chez la jeune accouchée pour l’aider à se remettre de l’effort de l’accouchement. Pour les hommes après les lourds travaux des champs.

Aussi utilisé pour son effet antiinflammatoire dans les maux de gorge, les douleurs abdominales incorporé dans des emplâtres à l’argile.

Usages en aromathérapie moderne,

Très appréciée pour son action anti-inflammatoire et cortico-mimétique, l’huile essentielle de Katrafay est administrée par voie externe en massages (diluée dans une huile végétale ou une macération solaire) ou en bain suivi d’un massage.

Chez les convalescents, les douleurs de spasmes musculaires, les brûlures, les poussées dentaires. On peut aussi l’envisager dans l’accompagnement des crises de cystite en soutien d’un traitement adapté pour son aspect de détente de la sphère uro-génitale. 

Pour la récupération musculaire du sportif après l’effort. Les rhumatismes. 

Au vu de sa douceur pour la peau et de sa forte action sur la douleur on peut envisager de l’additionner à la balnéothérapie et en massage pour l’accompagnement des patients dans les soins palliatifs. 

Composition chimique :

Sesquiterpènes (dont Ischwarane # 20%)          50%
Sesquiterpénols (a,b,g-eudesmol; épi-cubenol)     10%