La fleur d’Ylang-ylang, un guide vers le Féminin sacré?

La fleur d’Ylang-ylang, un guide vers le Féminin sacré?

Nommée fleur des fleurs en Indonésie dont elle est originaire, la fleur d’ylanguier fleurit la nuit comme  celle de l’Onagre ou de la Belle de nuit. Ce geste indique que le végétal est puissamment connecté à l’énergie féminine. Je vous propose de cheminer ensemble, aux rayons de la lune à la découverte du Féminin de l’Ylang-ylang. Et peut-être que mon approche sensorielle de cette douce et suave huile essentielle vous donnera l’envie d’explorer à votre tour votre féminin.

Mais pourquoi l’Ylang-ylang? :

Il y a quelques jour, je participais à l’Université d’été de la philosophe de la relation : Arouna Lipschitz. Le 2ème atelier s’intitule : « Avoir une relation… à quel prix ? Avoir la paix conjugale… à quel prix ? » . Elle nous y invite à un changement de paradigme relationnel en optant pour une dimension plus mystique dans les relations. A cette fin, elle insiste sur la nécessité de regarder notre capacité féminine à Recevoir. Plus encore à Recevoir pour recevoir car on ne peut pas donner si on n’a pas reçu !

Comme souvent, je me suis tournée vers les huiles essentielles pour qu’elles me montrent le chemin. J’ai demandé une inspiration sur une huile essentielle à étudier pour explorer la question: Où en suis-je sur le chemin de mon féminin ?  La réponse à fusé : Ylang-ylang.
Je vous livre donc ici mon exploration, forcement subjective, par l’approche sensorielle de cette magnifique et pas si simple huile essentielle. Cette subjectivité et la finesse du déploiement de la sensibilité qui découle des entrainements font de cette technique exploratoire, un art, ne vous y trompez pas.

Dans cet article je ne traiterai pas de la composition biochimique de l’huile essentielle d’Ylang-ylang, je m’autorise à n’aborder que le côté sensible.

Un peu de nécessaire botanique :

L’Huile Essentielle d’Ylang-ylang est extraite par distillation à la vapeur d’eau, des fleurs de Cananga odorata f. genuina ou Cananga odorata (Lam.) Hook.f. &Thomson.

C’est un arbre de la famille de Annonaceae, faisant partie de l’ordre des  Magnoliales où l’on retrouve entre autre la famille des Magnoliaceae du très célèbre Magnolia grandiflora très branché lui aussi sur l’énergie féminine. Ce sont des plantes dicotylédones dites primitives apparues sur la Terre il y a plus de 240 millions d’années.

Originaire des Moluques, le Cananga odorata a été introduit pour sa culture dans pratiquement toutes les îles tropicales du Pacifique : Polynésie, Mélanésie, Micronésie, Nouvelle-Calédonie, mais aussi dans l’océan Indien : Madagascar, Comores, Mayotte, Réunion, Maurice, dans les Caraïbes et au Costa Rica.

Cet arbre aime la chaleur humide des tropiques. Il peut atteindre 25 à 30 mètres de haut à l’état sauvage. Dans les plantations, il est taillé et ne dépasse pas 2-3 mètres afin de faciliter la récolte.

Ses délicates fleurs de couleur jaune doré, éclosent et exhalent leur parfum pendant la nuit. Elles sont récoltées, à la main, à la fin de la nuit et jusqu’à 9h au plus tard le matin.

Fleur d'Ylang-ylang

Fleur d’Ylang-ylang

La distillation des fleurs se fait à la vapeur d’eau et dure entre 1h et 20 h. Cette très longue distillation permet d’extraire 5 fractions porteuses d’odeurs, de compositions  et de propriétés thérapeutiques différentes :

* Super Extra : Après 1/2 h  utilisée en parfumerie cette fraction aux fragrances légères et fleuries contient beaucoup d’esters.
* Extra : Après 1h
* Fraction 1 : Après 1h 30 à 2 h
* Fraction 2 : Après 3 h à 9h
* Fraction 3 : Après 9 h à 10h
* Complète : Après 20 h utilisée en thérapeutique cette fraction regroupe toutes les autres fractions et contient les composés les plus lourds à 15 atomes de carbone comme les sesquiterpènes.

Beaucoup d’ approche sensorielle :

Une femme aux longs cheveux noirs penchée sur son enfant

Première image reçue, une femme immense à la longue chevelure noire et à la peau brillante comme huilée se penchant sur son enfant. Cet enfant c’est la Terre elle-même.
Je suis dans le thème, le féminin, le maternel, la Terre-mère. Je pense aux titans, aux bâtisseurs du monde. Revenir à l’origine du monde, dans les eaux matricielles. La femme, la déesse, baigne son enfant, elle le purifie dans une eau sacrée universelle, cosmique.

On flotte entre le Ciel et la Terre à travers l’ élément Feu et l’élément Eau.

Un Feu doux qui purifie le corps :

L’ odeur sensuelle et très fleurie, douce, chaude, sucrée, enveloppante fait immédiatement voyager dans les iles de l’océan indien et percevoir l’eau, la chaleur du soleil, les corps des femmes parées en beauté.

Sous l’effet de l’Ylang-ylang le corps éthérique se densifie, devient plus vibrant et tangible.
La peau se réchauffe, semble pulser la lumière. On a le sentiment d’être dans un cocon profond et engourdissant.

Les forces vitales et vivifiantes liées au premier chakra qui s’éveillent.

L’ancrage suit dans un mouvement descendant Ciel-Terre.  On peut sentir la présence de l’élément feu dans chakra de la base . La sphère génito-urinaire est sollicitée avec de légères tensions utérines et ovariennes non hormonodépendant.
On est là ! Bien, stable dans un corps solide qui se régénère dans une paix profonde, un calme confiant.

Une Eau matricielle qui inonde le mental :

Il n’y a pas de vraie concentration mentale juste un flottement aquatique. On est dans une famille botanique primitive très liée à l’élément eau. Ici la connexion est au delà du mental comme si les compréhensions se faisaient avec le corps à un niveau sensible.
Chez moi cet apaisement sans action de la pensée fait remonter un mal à l’aise. Ce très grand Yin m’inquiète. Je me sens vulnérable. J’interroge ma mémoire. Des scènes liées à mon passé de jeune maman remontent. Elles sont porteuses de nostalgie de l’amour perdu, de la quiétude perdue. Mais aussi de l’inconscience confortable des jours passés à materner mes 4 enfants. Si je vais au bout de ce ressenti, les larmes coulent. Revenir en arrière, se lover encore dans le passé … jusqu’à la matrice maternelle. Ne plus avoir de responsabilités. Se laisser flotter ! Voilà donc ce qui se cachait là dans l’Ylang-ylang pour moi.

Au fond pour celles qui ont déjà entamé un chemin vers leur Féminin cette Huile Essentielle permet de faire un point avec L’archétype féminin, maternel et la nostalgie de cet état. Une fois la réponse obtenue…remédier! Chacune trouvera sa réponse et son chemin.

Pour moi la nostalgie n’est pas le chemin de la croissance de Soi, c’est même un poison passéiste.

Le ralentissement du rythme :

Avec l’Ylang-ylang le temps prend son temps !
Le cœur, maître des rythmes de notre corps se ralentit sous l’effet de cette l’Huile Essentielle. Un deuxième niveau de calme s’installe lié à la paix émotionnelle, à la tranquillité dans la sphère cardiaque et le corps astral.

Ce ralentissement n’est-il pas le paramètre le plus important sur lequel agir lorsqu’on souhaite développer son ressenti? Prendre le temps d’accueillir l’information qui est à disposition, sentir ce que l’on ressent comme le dit Clarissa Pinkola-Estes dans son livre  » Femmes qui courent avec les loups  » .

Intuition

Les usages les plus courants :

Ici comme ce n’est pas le propos de cet article je ne donne pas d’indications thérapeutiques. Il est évident que pour la mise en place d’un traitement il faudra vous adresser à un professionnel de santé.

Sur la sphère cardio-vasculaire :

  • Tachycardie, arythmie, palpitations.
  • Hypertension
  • Blocage du plexus cardio-respiratoire, spasme

Apaisement moral et antalgie

  • Relaxation, détente
  • Antalgique (poussée dentaire, tumeurs cancéreuses)  surtout par voie atmosphérique. Dans certains hôpitaux utilisé pour l’apaisement de courte durée afin d’espacer les prises de morphiniques.

Soin de la peau féminine

  • Soin des cheveux foncés dans la composition des certains toniques capillaires ou shampooing
  • Protection de la peau notamment après une radiothérapie
  • Asthénie sexuelle, perte de libido chez la femme

Précautions d’emploi :

Chez les femmes très éloignées de leur féminin l’utilisation de cette huile essentielle pourrait ne pas être confortable et générer des souffrances morales (colère, rejet, répulsion, tristesse) liées à un féminin mal connu ou mal compris.
Dans ce cas, je conseille l’utilisation de l’huile essentielle de Fragonia (Agonis fragrans). Depuis quelques années Fragonia est considérée par certain comme le standard aromathérapique du Féminin. Ce n’est pas vrai, nous l’avons vu. Il y a tant de facettes au Féminin sacré. Avec Fragonia nous sommes dans la famille botanique des Myrtaceae plus tenue, aérienne, verticale très liée à l’élément Air. Les pensées sont claires, vivifiées. La posture est verticale, dynamique avec une pointe de Yang pour passer à l’action ! C’est une bonne huile pour commencer à explorer son Yin à notre époque.

Par analogie, les thérapeutes devront s’interroger et bien évaluer avant de le conseiller à un homme.

Conclusion :

Nous avons avec l’Huile Essentielle d’Ylang-ylang exploré une expression du féminin dans les végétaux. D’autres auraient fait une autre « restitution » de ce contact, il reste qu’un paysage se dessine de douceur, d’ancrage corporel, de sensualité, de ralentissement du rythme. Attributs féminins que chacun peut percevoir sans passer 3 heures à méditer olfactivement.

Il y en a des multitudes de variations de la manifestation du féminin dans le monde végétal, plus dynamiques comme nous l’avons vu avec l’Huile Essentielle de Fragonia, ou plus effondrées comme l’Huile Essentielle de Géranium rosat.

Vous aurez compris qu’au delà de  leur composition biochimique, les huiles essentielles ne sont pas uniquement des instruments de santé utiles pour telle ou telle pathologie. Elles modifient, en entrant en contact avec nous, notre connaissance de nous-même.
Recevoir  « L’Être » de la plante c’est accepter d’être bouleversé voire renouvelé par ce qu’il met en lumière en nous. Reconnaitre ce qu’on a reçu en le nommant, comme nous le faisons dans l’approche sensorielle, permet de prendre conscience de ce qui bouge en nous à travers ce contact intime.

Je vous souhaite de jouer, comme je l’ai fait, à découvrir cet superbe végétal si adapté à la saison estivale. ou d’en explorer d’autre sur une voie renouvelée du Féminin sacré.

POUR ALLER PLUS LOIN:
* Recevez mes infolettres et toutes les nouveautés, évènements et ateliers en téléchargeant mon E-book gratuit « Mes 6 plantes de la pharmacie familiale »  : https://claudelaredo.com/ebook-gratuit/
* En savoir plus sur les consultations :https://claudelaredo.com/phytotherapie-aromatherapie-soins-energetiques/
* En savoir plus sur l’accompagnement personnalisé sur 12 semaines :
https://claudelaredo.com/liberez-processus-transformation/

Prendre rendez-vous directement en ligne : https://calendly.com/cl-consult

 

Références bibliographiques:

Escriva : Rencontrer les plantes Ed. Amyris
Faucon : Traité d’aromathérapie scientifique et médicale. Ed. Sang de la Terre
Franchomme-Jollois-Penoel : L’aromathérapie exactement. Ed. Roger Jollois
Folliard : La bible Larousse des huiles essentielles . Ed. Larousse

 

La maladie est-elle une injustice ?

La maladie est-elle une injustice ?

La maladie est-elle une chose injuste qui tombe sur moi de façon aléatoire ? Au gigantesque loto de la maladie qu’est ce qui fait s’arrêter la roue sur mon cas ? Une expérience terrifiante qui fait de moi le faible jouet de la providence et de l’autre, le non malade, le chanceux a qui rien n’arrive jamais. Vraiment ? Combien de temps encore pourrons nous tenir un tel discours ?

Caliméro ou le parcours du héros :

Lorsque j’étais enfant il y avait un dessin animé où le héros était un petit poussin noir au crâne encore recouvert de sa coquille. Ce personnage, Caliméro, vivait des aventures où inévitablement à la fin, il se retrouvait seul, floué par les autres ou les circonstances à dire :  » C’est injuste ! Vraiment trop injuste ! « .
Dans le monde parfait du trou abyssal de la Sécurité Sociale les héros c’est nous ! Tels des petits  » Caliméro  » bien sages nous avons intégré que nous ne sommes pas capables de prendre en charge notre santé. Nous sommes de faibles choses ballotées et meurtries par la vie qui nous veut du mal. Comme le monde créé est parfait, au moment où nous avons mal, un professionnel de santé apparait pour proposer une solution. Nous avançons dans le chemin bien balisé du parcours de santé. Chaque étape y est une occasion de perdre un peu plus le contrôle et la compréhension de ce qui nous traverse en nous éloignant de ce qui est important : Nous-même !

Quand apparait la maladie ?

Les naturopathes nous le disent, il y a 3 choses importantes dans la santé : Le terrain, le terrain et … le terrain!
Mais que veulent-ils dire par cette expression rigolote qui parait simpliste?
Il est très facile de comprendre que si la source est polluée, l’eau que vous tirez au robinet n’est pas potable. Pour vos cellules la problématique est la même !
Pour faire simple, une cellule se nourrit des nutriments dans lesquelles elle baigne et qui lui sont apportés par la circulation sanguine et en amont par la respiration et l’alimentation.  Si le milieu est acide, intoxiqué par le trop plein de nourriture, de drogues telles que la nicotine, l’alcool, le sucre raffiné ou encore l’excès de produits laitiers. Vos cellules sont déjà dans une mauvaise situation. Mais si vous rajoutez des pensées et émotions toxiques et que vous les ressassez à longueur de journée, ne vous étonnez pas que vos cellules vous disent : STOP !
C’est à ce moment là que la maladie apparait.
Elle est conçue pour effectuer un nettoyage puissant du corps. Chez certains, très intoxiqués, le nettoyage est si puissant qu’ils en meurent !

Retrouver la souveraineté sur notre santé !

Il n’y a pas de méchantes maladies qui nous veulent du mal ! Il y a des process de purification du corps. Par la maladie mon corps exprime, c’est à dire sort à l’extérieur de lui, tout ce qui est inutile à un fonctionnement optimal.
Mais il n’évacue que ce que j’y ai mis. C’est à dire mes toxines alimentaires, respiratoires et émotionnelles!!!
Comprenez que la maladie que vous avez est le fruit d’un long process de déni et de refoulement des toxines à l’intérieur de votre corps par la prise toujours trop précoce de médicaments chimiques. Commencez un travail de prévention physique et émotionnel en optant pour un type d’alimentation plus « vert » et une maitrise de votre stress.
C’est une façon responsable et mature de gérer son corps et d’éviter les maladies les plus graves.

Quel est l’intérêt d’avoir un corps en pleine santé?

Bien évidemment il y a le niveau purement matériel où la santé du corps nous permet d’accomplir des choses dans le plan purement physique, marcher, respirer, aimer, caresser, bâtir… Mais nous pouvons aussi considérer notre corps comme un outil de communication. Une magnifique machine à échanger avec le monde extérieur. Quand je dis monde extérieur ce ne sont pas uniquement les autres êtres humains mais aussi tous les échanges avec la nature et les éléments. Cette communication subtile entre nous et notre environnement.
 

Prévenir plutôt que guérir !

Je ne peux que vous inviter à faire vous-même cette démarche de prévention de votre santé. De ne pas attendre d’être au fond de votre lit pour dire :  » on ne m’y reprendra pas « .  D’écouter les messages de votre corps qui sont autant de cadeaux cachés derrière la douleur ou la fièvre. Des cadeaux qui parlent de respect de soi, d’amour de soi, de respect de nos propres rythmes de sommeil ou de l’urgence d’arrêter de fumer avant la terrible nouvelle!
Car nos petites maladies courantes, nos rhumes, angines, grippes, chutes, coupures, eczémas… sont autant de signaux que le corps envoie pour dire « gentiment » que la situation n’est pas la bonne ! Des alertes à faible coût en temps, énergie, argent et stress au regard de ce qui vous tombera dessus si vous ne changez pas d’attitude.

En conclusion être un cheval ailé plutôt qu’un poussin !

Prendre soin de sa santé, ne pas déléguer son pouvoir au corps médical. Gérer son hygiène de vie et bien entendu utiliser des remèdes non chimiques au maximum.  Mais savoir se faire aider quand c’est nécessaire et ne pas être stupide et entêté.
C’est la solution que j’ai choisi et qui me rend responsable de ce qui m’arrive ! Elle me permet de mettre du sens à ce que mon corps traverse comme épreuve. Et ainsi reprendre les rênes de ma santé et de ma vie. Bref la maladie fait de moi une personne plus souveraine d’elle même.
Et pour reprendre une analogie animale choisissez d’être un cheval ailé (cf Ghislaine Lanctôt /La mafia médicale) plutôt qu’un petit poussin !
C’est bon pour vous et pour le déficit de la sécurité sociale !
 

COACHING THÉRAPEUTIQUE : VERS UNE NOUVELLE VIE

FORMATION A L’APPROCHE SENSORIELLE

FORMATION EN ENTREPRISE DE SANTÉ

J’aide les femmes à se révéler à elles-mêmes en développant un état de Bien-Être stable et durable.

Pourquoi et comment choisir des extraits végétaux de qualité?

Pourquoi et comment choisir des extraits végétaux de qualité?

On me pose souvent la question: Où dois-je acheter mes huiles essentielles et comment les choisir? C’est pour moi une des choses les plus importantes dans le traitement par les plantes médicinales et aromatiques. La question de la qualité des plantes sur le marché français ou mondial est crucial. Toutes les plantes ne se valent pas. Elles ne sont pas traitées de la même façon par les producteurs, distillateurs et transformateurs. J’ai écrit ce court article pour vous permettre de comprendre l’enjeu de la qualité des plantes médicinales sur votre santé et sur le résultat que vous attendez de vos extraits.

Tous les extraits végétaux ne se valent pas !

Vous avez pris conscience de l’importance de vous soigner de façon naturelle. Vous avez choisi d’accompagner votre santé par les plantes aromatiques et médicinales (PAM), Bravo! Mais vous n’obtenez pas les résultats escomptés. Alors que s’est-il passé?
Je ne remets en cause ni choix de la plante, ni la compétence de votre phytothérapeute ou de votre naturopathe. Très souvent le manque d’efficacité des traitements vient de la qualité des extraits, de leur formulation, de leur process de transformation, de l’origine de la plante, son éventuel clonage…

Imaginez que vous soyez malade et que vous utilisiez des médicaments périmés. Croyez-vous que vous aurez un résultat positif ? Non, vous aurez certainement des effets absolument non désirés et délétères pour votre santé.

L’analogie est la même avec les plantes médicinales.

Une histoire d’information :

Lorsque le corps signifie par une maladie que l’état d’alignement de la personne n’est pas le bon, il est extrêmement important de lui répondre avec des extraits végétaux de qualité médicale afin que l’information transmise soit la plus claire possible pour le corps. Plus les extraits (l’huile essentielle, l’hydrolat ou l’alcoolature…) sont de qualité exigeante, plus le corps  répond de façon pertinente. Et plus vite vous sortez de votre désalignement.

Le corps prend en compte la demande de réajustement et il agit dans le sens demandé. Mais il faut que l’information transmise soit la plus claire et pure possible.
Cette clarté et cette pureté viennent de la façon dont la plante a été traitée pour arriver jusqu’à vous.

Renseignez-vous sur l’origine et le mode de transformation !

Lorsque vous achetez une PAM demandez à votre revendeur la mode de production le minimum étant bien entendu  l’agriculture biologique. Mais même avec la mention AB toutes les qualités ne se valent pas. A défaut d’avoir des « concours qualitatifs » comme pour le vin par exemple, privilégiez les rapports humains.

Si vous pouvez connaitre le producteur savoir comment il cultive ou s’il cueille des plantes sauvages et dans quelles conditions? Respecte-t-il les stations, comment les gère-t-il?
Les plantes sont-elles entreposées dans des hangars, surgelées, cryogénisées avant transformation? L’eau utilisée pour la distillation est-elle pure (eau de source) ou vient-elle du réseau?
Les graines utilisées pour les cultures sont-elles issues d’une sélection acharnée ou issues de plantes sauvages?
Le végétal est-il cultivé dans son milieu naturel? Iriez-vous acheter une huile essentielle de Lavande officinale élevée en Normandie? Non bien sûr, car les conditions n’y sont pas! La lavande est une plante de soleil et d’altitude, elle pousse entre 800 m et 1800 m  sur les terres rocailleuses du sud-est de la France.

Trouvez un revendeur de confiance :

Hormis si vous avez un temps infini ce travail de sourcing est long. Alors dans vos villes, faites confiance à des personnes formées qui se sont renseignées sur le sujet. Je dois malheureusement dire que beaucoup de mes confrères pharmaciens ne sont pas au fait de cette problématique et l’achat en pharmacie ne garantit pas toujours la meilleure qualité.

Mes adresses personnelles :

Je choisis ici de vous partager mes fournisseurs, ce sont des producteurs et/ou revendeurs que je connais et qui travaillent dans une éthique pointue.

Mon cœur va d’abord à la société Le Gattilier avec qui j’ai collaboré de nombreuses années qui est située à Valderoure dans les Alpes Maritimes. Ils viennent de mettre en ligne un site tout neuf et très bien conçu. Le Gattilier produit des extraits végétaux de qualité dont les résultats thérapeutiques sont précis et reproductibles.

Vous pourrez aussi faire entièrement confiance aux produits de la société Astérale pour des plantes originales originaires de Madagascar.
Ainsi qu’a Sébastien Portal de la société Florvital qui est installé dans le magnifique village de Lavaudieu (Haute Loire) dans le Massif Central.
Si vous êtes un fan de l’huile essentielle de Lavande officinale portez attention sur le travail de Nytia Escriva, jeune producteur passionné des Alpes Maritimes, vous le retrouverez sur son site Lavande sauvage.

Une mention spéciale pour le travail de Sarah Canonica  à la boutique « Les Huiles » rue Bichat à Paris, qui fait une vraie recherche de producteurs de qualité.

Pour ceux qui souhaitent en savoir plus, vous trouverez beaucoup de détails sur la qualité des plantes aromatiques et médicinales et son importance dans mon e-book gratuit téléchargeable. Vous pouvez aussi consulter mon article sur l’approche sensorielle.

J’espère vous avoir alerté sur l’importance d’utiliser des huiles essentielles de qualité, votre corps le mérite.

N’hésitez pas à partager vos propres trouvailles ou à faire un commentaire sous cet article.

 

COACHING THÉRAPEUTIQUE : VERS UNE NOUVELLE VIE

FORMATION A L’APPROCHE SENSORIELLE

FORMATION EN ENTREPRISE DE SANTÉ

J’aide les femmes à se révéler à elles-mêmes en développant un état de Bien-Être stable et durable.

Osez ! Prenez rendez-vous pour un entretien de contact!

La ménopause est-elle une voie de sagesse?

La ménopause est-elle une voie de sagesse?

La femme est de nature cyclique. De la puberté à la ménopause son corps le lui dit, tous les 28 jours. Un cycle qui alterne manifestation (ovulation) et destruction (menstruations).
Un cycle qui étrangement est de la même durée que le cycle lunaire. Mais quand les menstruations s’arrêtent définitivement, les cycles perdurent-ils? 

Mettre son attention sur son ressenti corporel et émotionnel

Avez-vous remarqué à la ménopause combien vos émotions fluctuent encore malgré l’arrêt de votre cycle ovarien? Avez-vous fait le lien entre ces émotions et des facteurs extérieurs avec lesquels elles entrent en résonance?
Bien sûr cela demande de prendre un peu de recul et d’attention mais dans le fond c’est assez facile. Je vous donne une petite astuce : étudiez le calendrier ! Car les phases de la lune y sont pour beaucoup ! Les ressentis ne sont pas les mêmes. Lors de la pleine lune (PL) les émotions sont plus joyeuses, enthousiastes, alignées. Lors de la nouvelle lune (NL) ou lune noire elles sont plus inquiètes, anxieuses, sombres. Certaines femmes sensibles décrivent parfaitement l’apparition de ces phénomènes jusqu’à 3 jours avant la lunaison.

Comment ça marche?

Plus personne ne peut nier l’action de la lune sur la nature, les végétaux, l’eau, les marées. En tant que femmes nous sommes naturellement reliées à l’influence de la lune. Notre corps féminin est câblé pour recevoir plus intensément ses effets. Cela ne veut pas dire que nous ne pouvons recevoir les effets plus masculins du Soleil non !  Juste que par nature féminine nous sommes plus sensibles aux effets de la lune sur l’eau dans notre corps.

Symboliquement l’eau est reliée au monde des pensées et des émotions mais aussi à la pureté. Les cycles menstruels sont comme des marées dans notre corps. La phase ascendante où la mer monte, emplit la plage et la phase descendante de marée basse qui laisse la plage à nu.
On peut par analogie dire que chaque mois une femme s’emplit d’émotions et de pensées en phase ascendante et se déleste d’émotions et pensées en phase descendante.

Mais à quoi servent ces alternances?

Aucun être sensé sur cette planète ne remettra en question que le cycle de la femme est utile à la reproduction de l’espèce humaine. Je veux porter mon attention sur les phénomènes émotionnels qui existent en nous et qui continuent de vivre malgré l’arrêt de notre cycle ovarien.

Chaque mois en phase ascendante nous remplissons notre intériorité d’émotions qui peuvent aller de la plus toxique à la plus sublime. Et chaque mois en phase descendante nous vidons nos réservoirs émotionnels de tout ce qui n’a pas été utile. En réalité au niveau émotionnel les règles sont un moment de purification. En un mois la vie émotionnelle d’une femme fait  un cycle de nettoyage pour lui permettre de recevoir des pensées et émotions plus élevées et plus serviables le mois suivant ! C’est le premier « lave-linge » !

A l’arrêt des règles le phénomène continue en imitant le cycle lunaire : en PL nous téléchargeons des émotions et en NL nous les formatons pour une meilleure efficacité de notre « machine » .
De mon point de vue, c’est notre système de guidage intégré. Sorte de GPS avec mise à jour mensuelle du logiciel pour plus de performance de guidage dans notre vie.

La ménopause une ouverture vers une créativité puissante

Au mitan de la vie notre capacité à procréer tous les 28 jours se transforme en capacité à manifester ce que l’on a en soi.
Exprimer des émotions sublimes, de l’art, des intuitions c’est la même chose que donner la vie. C’est donner vie à son intériorité.
Quoi de plus magnifique?
Alors je vous invite à écouter votre nature cyclique à la ménopause. Comprendre qu’il y a une phase ascendante de construction, épanouissement, partage. Et une phase descendante de destruction pour laisser s’en aller les émotions inutiles à l’expression de soi.

Apprendre à vous servir de vos émotions, les regarder, les accueillir et les transformer pour laisser un champ purifié à votre créativité. Ces phases participent de notre bonne santé émotionnelle qui est l’un des piliers indispensable d’une vie dans le bien-être.

Imaginez un monde où les femmes au mitan de leur vie oseraient exprimer tous leurs pleins potentiels de guidance et de créativité ! Assurément il s’en trouverait profondément changé !

 

 

COACHING THÉRAPEUTIQUE : NOUVELLE VIE

FORMATION A L’APPROCHE SENSORIELLE

FORMATION EN ENTREPRISE DE SANTÉ

J’aide les femmes à se révéler à elles-mêmes en développant  un état de Bien-Être stable et durable.

Osez ! Prenez rendez-vous pour un entretien de contact!