Le Katrafay

Le Katrafay

Une approche sensorielle de l’huile essentielle de Cedrelopsis grevei Famille des Rutaceae

Le végétal

De la famille des Rutaceae dans laquelle on trouve aussi le genre Citrus du citron et autres agrumes, le Katrafay ou Cedrelopsis grevei endémique de Madagascar est la plante la plus importante de la pharmacopée malgache.
Cet arbre qui peut atteindre une quinzaine de mètres de hauteur pousse dans le Sud-Ouest de l’île. C’est une zone très sèche mais avec de fortes précipitations.

Traditionnellement on utilise l’écorce découpée en fines bandelettes roulées en boules puis séchées. Les boules séchées sont ensuite incorporées dans l’eau chaude du bain pour réaliser des décoctions où se plonge le patient.
L’écorce est récoltée sur des arbres sauvages par bandes d’une soixantaine de centimètres puis découpées en lanières et roulées.
Son bois très dur, connu sous le nom d’acajou blanc, est apprécié des ébénistes et des designer européens pour réaliser du mobilier d’extérieur, des huisseries… Localement, il sert à confectionner des habitations, des étais, des traverses de chemin de fer ou encore des pirogues…

Les fleurs du Cedrelopsis grevei comme celles de l’Ylang-Ylang s’épanouissent la nuit, les malgaches le nomme : « ……. ».

Mon approche sensible de l’huile essentielle de Katrafay,

Odeur fraîche liée à la couleur verte. Odeur de bois vert, écorce fraîche.
Des picotements dans la gorge, les oreilles et au niveau digestif font penser une activité de modération de zones inflammées.
Sensation de profonde recharge et d’ancrage puissant.
Tropisme pour l’appareil uro-génital.
Les pensées liées au présent ou au passé proche ne sont pas élevées, flottement, léger vertige, des sensations caractéristiques de la présence de l’élément eau très puissant dans ce végétal.
Un calme sérieux, profond, bienveillant mais autoritaire se met en place. Pas d’assoupissement.

Usages traditionnels,

Dans la tradition malgache s’utilise en décoction dans les bains pour les douleurs musculaires.
Communément utilisé chez la jeune accouchée pour l’aider à se remettre de l’effort de l’accouchement. Pour les hommes après les lourds travaux des champs.
Aussi utilisé pour son effet antiinflammatoire dans les maux de gorge, les douleurs abdominales incorporé dans des emplâtres à l’argile.

Usages en aromathérapie moderne,

Très appréciée pour son action anti-inflammatoire et cortico-mimétique, l’huile essentielle de Katrafay est administrée par voie externe en massages (diluée dans une huile végétale ou une macération solaire) ou en bain suivi d’un massage.
Chez les convalescents, les douleurs de spasmes musculaires, les brûlures, les poussées dentaires. On peut aussi l’envisager dans l’accompagnement des crises de cystite en soutien d’un traitement adapté pour son aspect de détente de la sphère uro-génitale.
Pour la récupération musculaire du sportif après l’effort. Les rhumatismes.
Au vu de sa douceur pour la peau et de sa forte action sur la douleur on peut envisager de l’additionner à la balnéothérapie et en massage pour l’accompagnement des patients dans les soins palliatifs.

Composition chimique :

Sesquiterpènes (dont Ischwarane # 20%) 50%
Sesquiterpénols (a,b,g-eudesmol; épi-cubenol) 10%